Beaujolais Villages : Mille et une histoires à raconter

A+
A-

L’appellation Beaujolais Villages est cultivée sur les meilleurs coteaux de la région. Réparti sur 38 communes, ce prestigieux vignoble repose sur des sols de granites, de sables ou de roches volcano-sédimentaires. Le Gamay, cépage emblématique de la région du Beaujolais, s’y exprime pleinement : les Beaujolais-Villages sont des vins expressifs, intensément fruités et parfumés.

Il est temps de vous proposer une plongée au cœur de cette appellation animée avec passion par 1 250 viticulteurs…

Une histoire qui remonte à 957

Si vous avez déjà eu la chance de vous rendre sur les terres de l’appellation Beaujolais Villages, vous avez certainement aperçu le magnifique château qui domine le vignoble. Difficile de louper ce merveilleux domaine en Pierres Dorées. Surnommé le Château de la Belle au Bois Dormant, c’est en réalité le Château de Montmelas. Restauré dans une architecture néo-gothique au XIX siècle, son histoire remonte en fait en 957.

À cette époque, il fut la résidence des sires de Beaujeu, des seigneurs qui ont donné leur nom à la région du Beaujolais, comme vous l’aurez sans doute deviné ! C’est à cette époque également que les moines de Cluny participent à développer le vignoble sur de nombreux coteaux qui seront classés par la suite en appellation.

 

La première appellation « Villages » de l’histoire

Bien entendu, l’appellation Beaujolais Villages ne s’arrête pas aux seuls alentours du Château de Montmelas. Plus restreinte que celle de l’appellation Beaujolais, la zone de production entoure en réalité celles des 10 crus.

Notez aussi que si vous trouvez aujourd’hui différents vins comprenant la dénomination « villages », le Beaujolais fût en 1950 le premier à utiliser officiellement ce terme pour désigner une partie bien spécifique de son AOC.

Les Beaujolais Villages sont essentiellement rouges, mais il existe quelques exceptions blanches ou rosées. Très rares, ces cuvées sont souvent recherchées par les connaisseurs, en quête d’un vin aromatique avec une certaine complexité et structure.

Enfin, l’appellation Beaujolais Villages se décline en version « Nouveau » qui se déguste dès le 3e jeudi du mois de novembre.

 

Un vin héroïque

L’appellation Beaujolais Villages est façonnée sur les meilleurs coteaux du vignoble, situés entre 190 et 550 mètres d’altitude.

Quand quelqu’un vous parle du vignoble du Beaujolais Villages, il n’est pas rare de l’entendre le qualifier « d’héroïque ». Il est vrai que le vignoble est souvent situé sur des pentes particulièrement raides ! Les vignes méritent très certainement ce qualitatif, mais les viticulteurs aussi gagnent à être désignés par cet adjectif. Imaginez les efforts sportifs que doivent effectuer les vignerons pour cultiver les ceps au quotidien.

La prochaine fois que vous trinquerez avec un verre de Beaujolais Villages, vous aurez sans doute une pensée pour ces hommes et ces femmes qui le cultivent avec passion jour après jour. Surtout qu’à cause de cette pente, les vendanges sont majoritairement effectuées à la main. Ce qui ajoute du travail au vigneron et de la qualité au vin. Les vendanges sont en effet l’occasion parfaite de ne sélectionner que les meilleurs raisins, afin d’assurer à chaque cuvée un bouquet intense, mais souple. A la dégustation, amusez-vous à nommer les différents arômes de fruits rouges qui s’entremêlent et qui en font des vins si expressifs.

 

Les vins issus de l’appellation Beaujolais Villages s’apprécient tout au long de l’année. En été, servez une bouteille avec une quiche provençale, en automne avec des champignons farcis, en hiver avec un gratin dauphinois et au printemps avec un risotto de légumes.