Saint-Amour : la tendresse des rouges intenses

A+
A-

La célébration de l’amour et des couples épris est omniprésente sur les terres de Saint-Amour. En plus d’y cultiver un tendre vin rouge aux multiples facettes, cette charmante bourgade du Beaujolais célèbre Cupidon à tous les coins de rue.

C’est avec le cœur léger que vous allez découvrir cette adorable appellation de la région : le Saint-Amour

Un vin mi-ange, mi -démon

Délicatement chouchouté par une cinquantaine de passionnés, le Saint-Amour puise toutes ses émotions au cœur de la diversité des sols qui composent son terroir. Contrairement à ce que son nom semble évoquer, il n’y a pas que de la douceur qui s’échappe de ses bouteilles.

Ce célèbre cru du Beaujolais est tantôt ange, tantôt démon. Selon le type de vinification, les vins de Saint-Amour peuvent être légers et fruités ou charpentés et tanniques.

Dans le premier cas, la macération est courte, ce qui permet de valoriser le fruité et la vivacité de ce vin fin.

Dans le second cas, les tannins se développent davantage et viennent renforcer ce bouquet équilibré pour y déposer des notes d’eau-de-vie et d’épices. Le vin élaboré de cette façon sur les terres de Saint-Amour est au plus haut de son apogée et de son intensité au bout de 5 ans. Néanmoins, rien ne vous empêche de le déguster avant ou après, tout dépend de ce que vous attendez d’un vin.

La tendresse ou la passion… Les couples devront choisir leur côté au moment de sélectionner la bouteille de Saint-Amour qu’ils dégusteront à la Saint-Valentin.

 

Un village qui chante une ode à l’amour

Tout dans cette appellation vient nous rappeler les sentiments intenses d’une histoire d’amour passionnée.

La commune est elle-même un appel au romantisme, avec sa statue du légionnaire Saint-Amor non loin de l’Eglise, une mairie dans laquelle on célèbre de nombreuses confirmations de mariages et des établissements aux noms évocateurs comme "l’Auberge du Paradis", "Ô Coeur du Paradis" et le restaurant "Au 14 Février".

Ce n’est pas un hasard si un quart des vins de Saint-Amour sont consommés à la Saint-Valentin.

 

Un compagnon pour toute l’année

Mais si son nom lui vaut une attraction particulière sur les tables le 14 février, le Saint-Amour se consomme pourtant tout au long de l’année. La jeunesse des vins de Saint-Amour se marie avec vos apéritifs ou vos mets estivaux, comme les barbecues, les tartes aux légumes du soleil, les carpaccios ou vos verrines froides.

En automne, ce célèbre cru du Beaujolais, version longue macération, ajoute une émotion à vos purées de potiron, risottos de veau, crumbles de tomate ou filets mignon de porc.

Quant à l’hiver, il réchauffe les cœurs accompagnés de pintade, dinde farcie et poularde en sauce.

 

Les vins de Saint-Amour cajolent votre palais avec un bouquet harmonieux et charnu. Tantôt tendre, tantôt racé, ce célèbre cru du Beaujolais vous reste fidèle tout au long de l’année.